Nick's Blog

Cette année Thanksgiving sera le jeudi 26 novembre. Depuis plusieurs années, j’ai l’habitude de préparer un repas pour Thanksgiving. C’est un bon moyen pour moi d’exprimer deux de mes passions : la culture américaine et la cuisine (américaine aussi).

Qu’est-ce que Thanksgiving ?

Pour commencer, je vous propose de revenir en quelques lignes sur ce qu’est Thanksgiving.

Le quatrième jeudi de novembre aux États-Unis (et le deuxième lundi d’octobre au Canada), les Américains célèbrent Thanksgiving (l’Action de Grâce au Québec) dans le but de remercier Dieu pour la qualité de vie qui leur est offert au sein du Nouveau Monde.

Un peu d’histoire

En 1620, le Mayflower, un vaisseau anglais parti de Plymouth en Angleterre accoste dans la ville qui deviendra plus tard Plymouth, Massachusetts. Il transporte notamment des Pères pèlerins (dissidents religieux anglais) fuyant Jacques Ier (roi d’Angleterre et d’Irlande) à la recherche d’un lieu leur permettant de pratiquer librement leur religion.

Malheureusement, ils arrivent durant la période hivernale. Ils ne sont ni de bons chasseurs, ni de bons agriculteurs. Ainsi, après quelques mois, la moitié des pèlerins est décimée. Au printemps, les survivants comprennent qu’il leur faut constituer des réserves de nourriture en utilisant l’agriculture et en développant leurs techniques de chasses pour ne pas reproduire le même scénario durant le prochain hiver. Les résultats ne sont pas à la hauteur de leurs espérances et c’est finalement une tribu d’Amérindiens (les Wampanoags) qui vient leur prêter main forte en leur apprenant à chasser, à pêcher et à cultiver le maïs.

À l’automne 1621, le gouverneur Bradford, alors chef des colons, décide d’inviter Massasoit (chef des Wampanoags) et 90 de ses hommes à partager un repas pour célébrer la première récolte et remercier ainsi les Amérindiens pour leur aide. Ces derniers amènent des dindes sauvages à rôtir aux pélerins.

En 1789, George Washington est le premier à déclarer la journée de Thanksgiving. L’évènement n’a pas lieu chaque année est n’est pas célébré de partout aux États-Unis. Ce n’est finalement que bien plus tard, le 3 octobre 1863, durant la Guerre de Sécession, et sur les conseils d’une certaine Sarah Josepha Hale, que le président Abraham Lincoln proclame à son tour le dernier jeudi de novembre comme journée nationale (chômée). Ce, en souvenir des Pères Pèlerins du Mayflower mais aussi pour que chaque Américain puisse exprimer ses remerciements à Dieu et porte attention à tous ceux qui sont devenus veufs/veuves, orphelin(e)s, endeuillé(e)s ou victimes de la guerre civile.

Peinture de Fletcher C. Ransom (source : Getty Images).

Et dans le reste du monde ?

De manière générale, Thanksgiving fait référence à une fête permettant de célébrer la fin des récoltes (et notamment des vendanges) que l’on retrouve dans les cultures du monde entier. C’est ainsi qu’au Canada, où le froid arrive plus tôt, l’Action de Grâce est célébrée le deuxième lundi d’octobre, marquant la fin de la période des récoltes.

Pourquoi le célébrer en France ?

Pourquoi pas ? :). Plusieurs raisons à cela : déjà parce que j’aime l’Amérique et je m’intéresse beaucoup à ce qu’il s’y passe, notamment les fêtes nationales. Également, car le mois de novembre est un mois que je n’aime pas particulièrement et préparer Thanksgiving, en famille de surcroit, permet de réaliser une activité plaisante pendant cette période de l’année plutôt morose. Aussi, cela m’oblige de me libérer du temps pour me retrouver aux fourneaux, chose que j’aime beaucoup mais que je ne prends que rarement le temps de pratiquer. Enfin, c’est l’occasion de se poser la question « de quoi suis-je reconnaissant cette année ? » avec quelques proches.

Quelques idées pour préparer un repas de Thanksgiving

Cette année, nous devions recevoir quelques amies pour Thanksgiving. Avec les évènements que l’on connait, ce n’est plus possible. Nous préparerons toutefois un repas de Thanksgiving revisité et allégé !

Je vous propose quelques recettes que j’ai l’habitude de réaliser chaque année (avec quelques variantes pour la viande, notamment depuis que je n’en mange presque plus).

Les mashed potatoes

Comptez environ trois (3) heures et trente (30) minutes pour réaliser cette recette. Elle permet de faire une purée pour 4 (quatre) à 5 (cinq) personnes.

Le matériel dont vous avez besoin :

  • 1 casserole
  • 1 mijoteuse (ou plat céramique)
  • 1 mixeur (ou équivalent)

Les ingrédients nécessaires sont :

  • Pommes de terre (2,25kg)
  • Philadelphia (225g)
  • Bouillon de légume (3 cubes)
  • Crème sûre : 225g de crème fraîche + 1 cs de jus de citron, laisser reposer 10mn
  • Beurre (115g)
  • Ail émincé (1 cs)
  • Sel et poivre

La recette :

  1. laver et éplucher les pommes de terre ;
  2. dans une grande casserole, mettre de l’eau et faire bouillir ;
  3. ajouter un peu de sel (les cubes étant eux-mêmes salés) puis mettre les pommes de terre, les cubes de bouillon et l’ail ;
  4. après 15 minutes, stopper la cuisson et retirer les pommes de terre de l’eau (conserver l’eau) ;
  5. dans la mijoteuse, écraser le mélange de pommes de terre avec la crème sûre et le philadelphia en ajouter de l’eau de cuisson pour adapter la texture ;
  6. recouvrir la mijoteuse et faire cuire au four à température basse (90°C) pendant 2 à 3 heures ;
  7. une fois prête, ajouter le beurre à la purée ;
  8. saler et poivrer.

Le stuffing

Il s’agit de la farce pour la dinde. Là, on attaque la partie la plus complète de l’article. Alors concentrez-vous et retroussez les manches, on y va !

Comptez environ une heure trente (1:30) pour préparer et réaliser cette recette. Elle permet de farcir une dinde de huit (8) kilos ou d’accompagner facilement les assiettes de huit (8) personnes..

Les ingrédients nécessaires sont :

  • Pain sec (1 baguette)
  • Noix (1 cup)
  • Carottes (2)
  • Oignon (1)
  • Pomme verte (1)
  • Céleri (2 branches)
  • Beurre (85g)
  • Baies ou raisins secs (3/4 d’une cup)
  • Olives vertes (10)
  • Bouillon (1 cup, reste des Mashed Potatoes)
  • Persil frais (5 cs)
  • Sel
  • Poivre

La recette :

  1. faire griller les noix dans une poêle, les laisser refroidir et les couper grossièrement ;
  2. couper le pain en petits cubes, mettre 40g de beurre dans une poêle et faire roussir les cubes légèrement ;
  3. dans une casserole, faire cuire l’oignon et le céleri hachés avec le reste du beurre ;
  4. rajouter dans la casserole, le pain, les noix, la pomme hachée, les olives hachées, le persil, les raisins et le bouillon (en garder un peu) ;
  5. saler, poivrer, faire cuire une (1) heure sur feu doux en vérifiant toutes les dix (10) minutes s’il y a assez de liquide (sinon ajuster le niveau avec du bouillon).

La dinde

Cette année, je n’ai pas le courage de farcir une dinde (et avoir des restes pour une semaine en raison du confinement). J’envisage donc de la remplacer par des filets de poissons, des nuggets ou simplement par des escalopes de poulets. Voici ma recette de dinde pour cette année.

Comptez environ vingt (20) minutes pour préparer et réaliser cette recette. Elle permet de nourrir deux (2) à trois (3) personnes.

La recette :

  1. une fois les escalopes coupées en morceaux, beurrer une poêle et déposer les morceaux ;
  2. retourner les pour qu’ils cuisent correctement des deux côtés ;
  3. une fois que l’intérieur commence à être blanc, verser le reste du bouillon dans la poêle ;
  4. laisser cuire quelques minutes sur feux doux pour s’assurer que la cuisson soit correcte.

Les morceaux ne seront pas secs mais tendre. Servir dans une assiette, accompagné par les mashed potatoes et le stuffing.

Carrot Cake

Enfin, pour terminer, je vous propose cette recette de Carrot Cake que nous venons de tester et qui accompagnera très bien votre repas de Thanksgiving.

Les ingrédients :

  • Carottes (280 g), 
  • Noisettes (1 poignée), 
  • Oeufs (2), 
  • Sucre (40 g), 
  • Farine (140 g), 
  • Yaourt nature (1)
  • Levure (1 sachet)
  • Baies ou noix pour décorer

Pour le glaçage :

  • Skyr (100 g)
  • Sucre glace

La recette :

  1. Éplucher et mixer les carottes en petits morceaux,
  2. Ajouter une poignée de noisettes et mixer avec les carottes,
  3. Mélanger les oeufs avec le sucre, la farine, la levure et le yaourt,
  4. Ajouter les carottes et les noisettes réduites en morceaux et mélanger jusqu’à obtenir un mélange homogène,
  5. Faire cuire dans un four chaud à 180°C pendant 30 à 40 minutes,
  6. Pendant la cuisson, mélanger le Skyr avec un peu de sucre glace,
  7. Une fois le gâteau démoulé, enduire de glaçage le haut du gâteau,
  8. Décorer avec des baies ou des noix de votre choix.

Joyeux Thanksgiving !

Sources

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *