Ce qui est certain c’est que nous n’avons pas eu le temps de voir grand chose à Buffalo. Mais y a t-il beaucoup de choses à voir ? Je n’en suis pas sûr.

Déjà, Buffalo est la première ville américaine oú je mets les pieds. C’était donc un grand moment pour moi. La ville est construite « en largeur » principalement. Les quelques buildings construits par-ci et par-là ne sont pas en supériorité numérique.

En ce qui concerne les rapports humains, si l’on a croisé quelques personnes pas très saines d’esprit dans la rue, la majorité est sympathique et très aimable – je pense notamment à l’homme de la réception de l’hôtel et à notre serveuse au restaurant T.G.I Fridays.

Enfin, pour conclure – et oui, cet article aura été bien court – les vêtements de marques sont moins chers qu’en France et je suis bien content d’avoir pu voir le Coca Cola Field. Dommage que je n’ai pas pu assister à un match ! (au final, je verrais mon premier match à Los Angeles, avec les Dodgers !)

Voilà, c’était le dernier bilan avant le bilan global que je rédigerai soit dans l’avion – si je n’arrive pas à dormir, ce que je n’espère pas – soit un peu plus tard.

Sommaire

J-1 : Départ du Canada pour les États-Unis, le 25 juillet 2013

J-2 : Magasinage à Buffalo et Coca-Cola Field, le 26 juillet 2013

Photos

Pour les photos prises lors de ce voyage, c’est par ici.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *