Nick's Blog

Le 27 aout 2014, à Miami, FLORIDA, USA – photos

Réveillé à 5h10, c’est finalement à 7h30 que je me suis levé. Après un petit déjeuné copieux, j’effectue la réservation d’un hôtel à Los Angeles. Ensuite, je nage quelques 50 longueurs dans la piscine de mes hôtes (500 mètres environ). L’eau est chaude (environ 30°C) !

Je ressors de la piscine. Mon amie Alice me dit qu’elle ne se sent pas très bien, du coup je passe un peu de temps à lire le blog d’une française partie faire un tour du monde. C’est passionnant. Finalement, vers 16h, je fais le point avec mon amie. Elle préfère ne pas sortir aujourd’hui. C’est le dernier jour de beau temps pour mon séjour à Miami et j’aurais bien aimé voir Miami Beach. Ça ne lui pose pas de soucis que j’y aille sans elle, du coup je me lance.

Pour joindre Miami Beach (qui est une île) depuis Coral Gables, il faut prendre un métro (la ligne verte à « University » jusqu’à « Government Center ») puis enchaîner avec un bus situé à quelques dizaines de mètres de l’arrêt de métro. Les bus sont vieux à Miami, pas forcément très clean mais ils sont à l’heure et assez réguliers. Arrivée sur la Washington Avenue, l’une des plus grande rue de Miami Beach, et apercevant Ocean Drive (l’autre rue bien connue de la ville), je décide de m’arrêter. Je fais quelques photos sur Washington Avenue, prends une rue perpendiculaire et rejoins Ocean Drive (parallèle à Washington Avenue). Ici, je fais quelques mètres avant de rejoindre la plage.

Ça y est, j’y suis ! Je suis à South Beach sur Miami Beach. La plage est grande. Très grande ! Je fais de nombreuses photos. Finalement, satisfait de l’endroit, je décide de faire une petite pause, je m’assois un moment, pour contempler le paysage, profiter de ce petit moment tranquille. C’est parfait ! J’en profite même pour mettre un peu de musique sur mon téléphone, les écouteurs dans les oreilles. Je vis l’instant présent et profite de ce moment. Puis, comme toutes les bonnes choses finissent par devenir ennuyeuses, je reprends ma route et entreprend de traverser tout South Beach (environ 1 mile, soit 1,6 km) les pieds dans l’eau. Ce que je fais, m’arrêtant de temps en temps pour faire quelques clichés puis, sur la fin, pour m’assoir de nouveau dans le sable, m’allonger même en écoutant ma musique.

Zut, la batterie de mon téléphone va bientôt me lâcher (et j’ai besoin du GPS pour rentrer). On va se passer de la musique. Finalement, je termine la petite promenade sur South Beach au Starbucks. Je commande un café (chaud, pour bien me désaltérer) et un cookie (parce que ça me fait terriblement envie). J’avale tout ça sur la terrasse du Starbucks.

L’heure tourne. J’entreprends de me rendre de l’autre côté de l’île pour prendre quelques photos de Miami depuis Miami Beach avant la tombée de la nuit. Ça devrait faire de jolis clichés. Je me dirige sur la 15th Street, tourne sur Collins Avenue et aperçoit trois voitures de polices, lumières clignotantes tel un sapin de Noël. Un suspect est arrêté sur le trottoir. Je passe à côté de lui (pas trop le choix pour rejoindre ma destination) puis tourne sur la 14th Street. Là, je fais un bout de chemin, m’arrêtant uniquement de temps en temps pour prendre quelques clichés mais la nuit ne va pas tarder à tomber et j’aimerai bien avoir quelques photos avec un couché de soleil sur Miami. Il fait chaud (29°C à 19h40). J’arrive finalement sur le bord de l’île où je peux contempler un point de vue magnifique !

J’utilise Google Maps (qui bug…) pour me localiser et m’aider à trouver le trajet le plus court pour rejoindre « Government Center ». Maps m’explique qu’il faut rejoindre le croisement « Alton Road » et « 17th Street », ce que je m’empresse de faire. Un arrêt de bus est censé se trouver à ce croisement… Cénsé oui ! Aucun arrêt ne s’y trouve et quelques travaux me laissent penser que l’arrêt a été supprimé le temps desdits travaux.

Pas de soucis, j’utilise Maps pour me trouver un autre arrêt. Pas possible, Maps persiste avec cet arrêt comme s’il n’en connaissait pas d’autre. Bon, je demande à quelques personne. La première me fait comprendre qu’elle ne parle qu’espagnole, la seconde ne connait pas les arrêts de bus et le troisième prends le bus ici pour la première fois et ne connaît pas les arrêts desservis… J’abandonne. Je continue à pieds me disant que je finirai bien par tomber sur un arrêt de bus. En effet. J’attends 10 bonnes minutes et, ne voyant pas de bus passer, je fais ce que j’ai l’habitude de faire depuis que j’ai vécu à Paris. J’utilise mes jambes. Je vais suivre « Venetian Causeway », une succession de ponts qui relient Miami à Miami Beach et, si un bus vient à passer, j’essaierai de sauter dedans. La nuit est tombée maintenant et aucun bus n’est passé. Sur les nombreuses petites îles que je traverse, je croise beaucoup de joggers (et surtout « joggeuses »). Je profite de cette occasion unique (je doute que beaucoup de personnes n’aient déjà effectué ce trajet à pieds, sans courir tout du moins) pour faire plusieurs photos.

J’ai donc passé les petites îles de la Belle Isle, Rivo Alto Island, Di Lido Island, Venetian Island, San Marco Island (par le sud) et Biscayne Island avant de me retrouver sur le continent au niveau de Miami. Transpirant, la bouteille d’eau presque vide, la carte SD presque rempli de photos, j’aperçois un terminal de bus.

Juste avant, j’avais regardé le trajet pour rejoindre « Government Center » à pieds (Maps d’Apple annonce 31 minutes). Je demande au policier se trouvant dans un petit kiosque la direction. Il me répond ploiement et je saute dans le métro (qui met tout de même une grosse dizaine de minutes à arriver). Il s’agit d’un mini wagon, sans place assise et totalement automatisé. Et extérieur ! Le métro de Miami est exclusivement en surface, ce qui est assez amusant. Après un certain temps (peut-être 15 grosses minutes), j’arrive à destination. De là, je change de ligne et rejoins la verte qui m’emmènera à Coral Gables, à l’arrêt « University ». A cette heure-ci (un peu plus de 21h), il n’y a qu’un métro toutes les 20 minutes. Par chance j’arrive après 10 minutes, du coup je n’ai « qu’une » dizaine de minute d’attente. Le retour se passe tranquillement.

Arrivé, je déguste une bière tranquillement avant de prendre une douche bien mérité me permettant d’enlever les quelques grains de sables persistants qui ont survécu à l’aventure.

Ce fut finalement une après-midi passionnante, avec beaucoup de marche certes, mais aussi beaucoup de photos et de bons souvenirs. Au total, j’ai parcouru, à pieds, environ 6,42 miles soit 10,4 km, rencontré des dizaines de joggers (je n’aurai jamais cru en voir autant à cette heure-ci), vu une arrestation de police en directe et pris 173 photos (+25 avec mon téléphone). J’aurai également vu South Beach avec un temps idéal, bu un café au Starbucks (obligatoire quand je suis à l’étranger) et marché sur quelques-unes des différentes îles qui séparent Miami de Miami Beach.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *