Nick's Blog

Le 26 juillet 2013 à Buffalo, New-York – photos

Après une bonne nuit de sommeil, c’est à 6h50 que je me réveille. Il fait jour et les rayons du soleil traversent les rideaux blanc de ma grande fenêtre. Vers 8h, nous descendons prendre notre petit déjeuner et nous ne sommes pas déçus. C’est un véritable buffet. Il y en a pour tous les goûts (des saucisses aux bagels en passant par les céréales américaines ou encore des fruits secs… j’en passe et des meilleurs). Je décide de prendre une omelette, du « cranberry juice cocktail », un bagel au beurre de cacahuète et un bol de céréales froot loops (multicolores mais elles sont sèches et très sucrées). Le tout passe bien avec un café.

Il n’y a pas grand chose à faire à Buffalo mais nous sommes aux États-Unis et beaucoup de vêtements – de marques notamment – sont moins chers qu’en Europe. Il y a un centre commercial à 40 minutes de l’hôtel. Nous allons y faire un tour ce matin. Je demande quelques conseils à la personne de la réception. Il s’agit d’un homme qui a du mal avec mon accent (encore un !) toutefois je parviens à me faire comprendre et il m’indique un raccourci que Google Map ne connaissait pas. On ne mettra finalement qu’une demi-heure. J’en profite pour faire quelques achats.

En rentrant à l’hôtel, nous n’avons pas vraiment faim. Nous envisageons donc d’aller manger une « Bistro Box » composée d’un peu de fromage et de fruits, comme nous faisions au Canada. Au Starbucks, l’employée nous explique qu’ils n’en vendent pas ici. Nous nous rabattons donc sur de touts petits sandwiches au bacon et aux oeufs. C’est bon et pas trop cher. Nous prévoyons de dépenser le reste de nos dollars américains ce soir au T.G.I Fridays où nous avons soupé hier.

Un peu avant 16h, je décide d’aller faire un tour vers le centre-ville notamment pour voir le Coca-Cola Field Stadium.

Le Coca-Cola Field (auparavant Dunn Tire Park, Pilot Field, Downtown Ballpark et North AmeriCare Park) est un stade de baseball situé au cœur de Buffalo dans l’État de New York. Depuis 1988, c’est le terrain de jeu à domicile de l’équipe Triple-A des Buffalo Bisons de la Ligue internationale. Le Coca-Cola Field a une capacité de 18 025 places assises en plus de 150 places debout.

Wikipédia

Après un peu moins de deux kilomètres, j’aperçois le logo de Coca-Cola. Je m’approche alors et peut admirer le stade dans son ensemble de l’extérieur. Devant, la statut d’un homme en costume et jouant au baseball m’intrigue un peu. Je fais le tour du stade mais toutes les portes sont cadenacées et la boutique officielle est fermée depuis 15h. Tandis que je m’apprête à repartir, j’entrevois ce qui pourrait être un complexe de cinémas ou un centre commercial. Il s’appelle le First Niagara Center. J’ai du temps à perdre alors je décide d’aller voir de plus près. Personne aux alentours, j’entre quand même. Les portes ne sont pas verrouillées mais il n’y a personne non plus à l’intérieur. Plusieurs vitrines présentent des objets des Buffalo devant moi. À droite une grande boutique et une vendeuse nettoie les vitres. Je vais donc voir de quoi il s’agit, salut la vendeuse et fait un tour dans le magasin. Cette boutique rassemble des objets des équipes locales de baseball (les Bisons), de hockey sur glace (les Sabres) et de crosse (les Bandits). Après un moment, je demande à la vendeuse ce que sont les Sabres. Elle me répond et m’explique gentiement que le magasin est fermé. Je m’excuse alors – ce à quoi elle répond « don’t worry! » – et ressort pour regagner l’hôtel. Buffalo est effectivement assez calme voire complètement morte à partir de 15h le vendredi !

C’est aux environs de 19 heures que nous descendons au restaurant d’hier soir. Nous sommes assis deux tables derrière notre place de la veille et c’est la même serveuse – toujours avec le sourire – qui s’occupe de nous. Nous passons notre commande. Pour ma part ce sera un « Steakhouse bleu cheese burger » (oignons fumés, bacon, fromage bleu, beurre maison, …) accompagné d’une bière Sam Adams « seasonal ». Je suis d’ailleurs étonné que la serveuse se souvienne de la cuisson de ma viande d’hier. Enfin, je termine avec le « Brownie Obsession », un brownie chaud avec une sauce au chocolat fondu, caramel et noix de pécans et une boule de glace à la vanille au-dessus. Après deux bouchées je n’ai plus faim mais je ne peux m’empêcher de finir…

Voilà, c’est notre dernière soirée aux États-Unis d’Amérique. J’espère revenir bientôt (mais la prochaine fois dans une ville un peu plus animée) !! La prochaine fois, ce sera en fait l’année prochaine à Miami !!

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *