Nick's Blog

Francesca et son coupé 66 GT

Sur le blog, j’ai publié un certain nombre d’articles où la passion pour la Mustang se transmet de père en fils, voire, dans certains cas, de père en fille. Ce fut le cas pour Jade, par exemple, avec sa Mustang II, mais c’est aussi vrai pour nombre d’autres passionnés que l’on retrouve dans les archives du blog (attention, la version anglaise des articles n’est pas finalisée). Une fois de plus, nous allons voir que la passion créée de puissants liens, que ce soit au sein des familles, mais aussi dans les cercles d’amis…

Francesca est une jeune femme, dans la vingtaine, qui possède un magnifique coupé GT 66 de couleur rouge. Elle utilise sa Mustang pour ses trajets du quotidien mais également pour les rencontres en fin de semaine avec ses amis. Un élément important pour les Français qui lisent ces lignes : Francesca habite dans la baie de San Francisco. Lorsque nous faisons des sorties en montagne ou dans le Beaujolais, elle roule le long de la route 1, de la Napa Valley ou encore en direction de Big Sur…

De père en fille…

À l’âge de douze ans (en 1977), un certain John (le père de Francesca) achète sa première voiture : il s’agit d’un convertible Mustang 64.5. Il la restaure avec son père afin d’en faire son “daily driver” pour le jour où il obtiendra son permis de conduire. Aujourd’hui encore, John conserve son premier véhicule et, mieux, continue à travailler dessus. En 1996, une petite fille apparaît dans la vie de John : Francesca, sa fille.

Depuis l’âge de 6 ans, Francesca aime se rendre aux rassemblements de voitures avec ses parents. Elle apprécie les différents véhicules présentés dans ces “car shows”, et, tous les ans, elle se rend avec son père aux Hot August Nights puis à Bonneville pour le Speed Week. Nous sommes en Californie, la culture de l’automobile (ancienne ou non) est bien présente depuis de nombreuses décennies. 

Aussi, la petite Francesca aime se rendre dans le garage familial où elle retrouve son père, travailler sans relâche et avec passion sur une voiture mythique : la Ford Mustang convertible qu’il utilisait pour aller à l’école, plus jeune. La jeune fille adore voir cette vieille auto, chargée d’histoire, dormir dans son garage chaque jour et pouvoir faire des balades aux alentours avec son père.

Rapidement, Francesca réalise qu’elle aimerait avoir elle aussi une voiture similaire lorsqu’elle sera plus grande.

Et effectivement, ce qui devait arriver arriva : lorsqu’elle atteint l’âge de douze ans, Francesca, avec l’aide de son père, commence les recherches. La jeune femme a une préférence pour les Mustang de 65 et 66, coupé ou convertible mais avec un intérieur ou un extérieur rouge. Concernant les critères plus techniques, elle a une préférence pour un V8 et une caisse en bon état pour ne pas avoir à réaliser de gros travaux dessus. John vient de terminer une restauration « rôtisserie » sur sa propre Mustang, il ne souhaite pas s’engager dans un nouveau chantier d’ampleur.

Flashback

Retour en 1965, à San Jose dans la baie de San Francisco. Un certain KC Murphree acquiert une magnifique Mustang, tout juste sortie d’usine. Il s’agit d’un coupé GT de couleur rouge (Candy Apple Red) motorisé par un V8 289ci et un carburateur quatre corps (code A) et particulièrement bien optionné : équipements du groupe GT, intérieur deluxe (wood grain interior, wood grain steering wheel, deluxe/pony interior), console centrale, direction assistée, lecteur audio 8 pistes, enjoliveurs à rayons, rétroviseur intérieur jour/nuit, etc.

Ce premier propriétaire prend extrêmement soin de son auto et l’utilise à la fois comme véhicule de tous les jours et comme voiture familiale durant de longues années. En 1991, l’auto se retrouve au garage, sous une bâche et à l’abri des années qui passent, attendant des jours meilleurs pour revoir la lumière du jour. Le coupé attendra ici vingt ans durant…

Un coupé GT 66 rouge “original owner” pour la jeune Francesca

En juin 2011, alors que Francesca fête ses quatorze ans, elle n’a pas encore trouvé la Mustang qui sera sa première voiture. Elle se rend toutefois avec son père à Hollister, en Californie pour voir un coupé 65 à vendre. Après avoir rencontré le vendeur, le père et sa fille se rendent compte que la Mustang ne correspond pas aux critères de la jeune femme. 

Sur la route du retour, ils décident de s’arrêter pour manger à Gilroy, une municipalité du comté de Santa Clara qui compte près de 50 000 habitants. Ils savent qu’un vendeur de voitures anciennes (Checkered Flag Classics) se trouve dans le coin. Ils en profitent donc pour lui rendre visite. À peine entrés dans la boutique, ils aperçoivent une Mustang rouge qui semble cocher quelques uns des critères de Francesca. Ils s’approchent et se renseignent au sujet de l’auto : ce magnifique coupé GT de 1966 est totalement d’origine hormis les deux sièges à l’avant qui ont été remplacés récemment et la peinture refaite en 1985 dans la teinte d’origine. Le compteur affiche 103 000 miles et le V8 semble en bonne forme. Le véhicule appartient au premier propriétaire, d’environ 90 ans, qui s’en sépare car il ne conduit plus depuis des années et rejoint une maison de retraite. Il doit donc libérer la place qu’occupe la voiture dans son garage, depuis vingt ans. 

La décision est prise rapidement : Francesca et son père achètent l’auto le jour même. Elle démarre au quart de tour et fait l’heure de trajet qui les sépare de la maison sans broncher. De retour à la maison, notre jeune amie découvre quelques surprises telles que le lecteur 8 pistes d’origine et l’ensemble des cassettes associées dans la boîte à gants, diverses factures et reçus des travaux effectués sur le coupé dans les années 80, etc. Francesca conserve précieusement l’ensemble.

L’évolution de la voiture

La voiture étant dans sa configuration d’origine, Francesca décide de maintenir la voiture dans cet état en réalisant uniquement les réparations nécessaires au fur et à mesure que les pièces rendent l’âme. 

Au fil des années, elle décide d’améliorer un peu l’auto. Les premiers changements majeurs se situent au niveau des roues et la hauteur de caisse (abaissée de 3” à l’avant et 1” à l’arrière). Si Francesca aimait bien les roues originales avec les pneus à flancs blancs, elle préfère un look un peu différent avec des roues 17” style steel GT chaussés en 225 à l’avant et 235 à l’arrière. Aussi, après avoir fait deux joints de culasses avec le moteur d’origine, Francesca se voit contrainte de le changer pour un V8 347 strocker issu d’une Mustang 68 California Special.

Les autres changements, mineurs, concernent le remplacement des suspensions avant, la mise en place d’un système audio récent, la transmission automatique originale refaite et un nouvel échappement.

Véhicule de loisir, véhicule de tous les jours

Alors que Francesca utilise son coupé dans ses trajets du quotidien, pour se rendre au travail, ou encore pour faire des courses, elle prend beaucoup de plaisir à faire des balades avec plusieurs autres possesseurs de Mustangs qui vivent dans la région de la baie de San Francisco et qu’elle a rencontré via Instagram. Ce n’est pas un club, mais simplement un groupe d’amis qui prend plaisir à partager une passion commune… Ils se rendent régulièrement sur la Pacific Highway 1 (PCH 1), plus connue sous le nom de Route 1 (CA 1), Big Sur, Santa Cruz, mais aussi plus au nord avec des destinations telles que la Napa Valley, Point Reyes, le Mont Tamalpais ou encore l’observatoire Lick.

D’ailleurs, elle espère emmener cette année son coupé 66 aux Hot August Nights.

Francesca n’imagine pas une seconde vendre sa Mustang. C’est sa première voiture, elle l’utilise tous les jours et l’a rendu vraiment fiable ces dernières années. Le prochain objectif est de remplacer les freins à disque à l’avant afin de les rendre plus performants et, peut-être, un nouvel échappement car, même si elle l’a changé en 2014, elle n’en est pas tout à fait satisfaite.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *