Nick's Blog

Le 4 septembre 2014, à Los Angeles, CALIFORNIA, USA – photos

Avant dernier jour à Los Angeles. Je suis fatigué de ces derniers jours. Je n’ai pas envie d’aller trop loin aujourd’hui histoire de me reposer un peu. D’autant que je suis réveillé à 6h20 par le bruit des voitures et des camions. Je vais visiter le centre-ville de Los Angeles, avec tous les gratte-ciels.

Je me dirige donc vers le downtown par le bus. Arrivé, je cherche à rejoindre le « Panorama Café », un restaurant où je pourrai prendre un petit-déjeuner copieux pour 7$ avec une vue imprenable sur le downtown. Hélas, je ne le trouve pas. Je persévère, continue à tourner en rond, à chercher. Rien. Je consulte alors le site Internet du restaurant. Après quelques recherches, je comprend qu’il faut entrer dans le bâtiment de la Courthouse (palais de justice) et monter au 9ème étage. Mais il y a plusieurs problèmes : (1) je suis en short, ça craint… (2) je porte un t-shirt LAPD (Los Angeles Police Department) et pour entrer, il faut passer devant la police de LA… (3) pour accéder au 9ème étage, il faut accéder au rez-de-chaussé et pour ça il faut passer les contrôles, j’ai pas la tenue appropriée pour ça. Je me rabats donc sur le Starbucks juste à côté.
Il est 9h50, heure de pointe au Starbucks, la file d’attente est terriblement longue (jusqu’à l’extérieure du local). Je me poste juste derrière… un policier. Mon tour vient, je commande un café, un Blueberry score et un panini roasted tomato mozzarella (histoire que je fasse mon déjeuner en même temps). Je m’installe sur une table à l’extérieur et commence à écrire mon article d’hier ainsi que celui d’aujourd’hui.

Je me remets en route vers 12h. Les rues ne sont pas aussi peuplées qu’on pourrait le croire. Ce n’est pas New-York. Je me retrouve au milieu des gratte-ciel, c’est gigantesque. J’aime cette ville. Je m’y sens bien.

Je me ballade un peu puis trouve une place assez moderne, avec une petite fontaine très esthétique au centre. Je m’assois un moment, regarde les gens passer avec leurs salades, leurs canettes de sodas, leur boxes parce qu’ils n’ont pas terminé leur repas au restaurant, etc. Certains sont assis à des terrasses, d’autres s’assoient sur des bancs, comme moi. Au centre du downtown, cette place est bien isolée du reste de la ville, presque hermétique au bruit des voitures, avec de la verdure et des restaurants modernes. Je reprends la route, et descends la South Grand Avenue jusqu’à la West 9th Street. Proche d’ici, un grand bâtiment tout en verre a accueilli le tournage d’un film que j’apprécie beaucoup (« Her ») il y a plusieurs mois de cela. Je prends des photos puis me dirige de nouveau vers un Starbucks. Ca me permettra de boire un coup et de faire quelques recherches sur mon ordinateur.

Je commande un Valencia Orange. Il s’agit d’une boisson à base d’orange. La serveuse me demande mon nom, je lui réponds (en français). Erreur : Nicolas est devenu Migrad. Ce matin, le serveur m’avait demandé si ça me gênait qu’il abrège mon prénom en « Nick ». Pas de soucis ! Et dorénavant, j’utiliserai ce surnom.

Je bois mon jus d’orange amélioré en rédigeant cet article et en faisant des recherches pour trouver un bon point de vue pour faire une photo de LA. Ce soir est mon dernier soir ici (avant que je ne revienne !) et je compte bien faire de belles photos. J’en trouve deux importants. Le premier est sur le pont de la 1st street. Je pourrais normalement y faire une belle photo de jour. L’autre, paradoxalement, est un restaurant français (le Perch) offrant une magnifique vue sur Los Angeles. J’essayerai d’y aller ce soir pour boire une bière californienne et faire mes photos. 

Sur le chemin du retour, Je passe ensuite inévitablement devant le McDonalds… L’odeur des frites me fait vraiment envie. Tant pis, je ferai plus de sport en rentrant ! J’entre, j’attends (c’est 15h30 mais il y a du monde) et je commande. Je prends un Quarter Pounder with Cheese (clin d’œil à Pulp Fiction) avec des frites et une boisson fontaine. On me demande si je veux une « medium size » ou « large ». Je réponds medium. J’obtiens ma commande et je choisi une boisson que je ne connaissais pas : le Fanta Strawberry. Ca me rappelle mon enfance et le sirop de fraise. Je passe à l’hôtel, je mange, je m’assoupi une demi-heure et je suis prêt à repartir après une douche.

Dans le centre-ville, je commence à chercher un endroit pour bien voir les gratte-ciels de Los Angeles. Soudain, j’ai une idée. Quels sont les bâtiments publics accessibles en hauteurs ? Les parkings bien sûr. Je me rends alors sur un premier parking et multiplie mes photos. Je vais ensuite chercher un autre parking car l’exposition de celui-ci vis à vis du soleil ne me plait pas vraiment. J’en trouve un autre mais l’accès est restreint aux personnes ayant une carte d’accès. Par chance, une de ces personnes est ici et j’en profite pour passer avec elle. Je me rends au dernier étage (le 6ème) et peut continuer à faire des photos.

Il est encore trop tôt pour aller directement au Perch. Je souhaite voir le couché du soleil et en profiter également pour avoir des photos de jour et de nuit. Je passe un moment au Starbucks, commande un café et charge mon téléphone. Vers 18h45, je me dirige vers le restaurant panoramique. J’attends un moment puis monte finalement. Il faut d’abord accéder au treizème étage via un ascenseur. Là, un employé m’indique un autre ascenseur pour accéder au 15ème. Je commande une bière « California Ale » et m’installe sur le toit.

J’en profite pour faire de nombreuses photos de jour, de nuit et pendant le couché du soleil. Le restaurant se dit français et des chansons françaises sont passés. Je reconnais Indochine mais pas toutes les autres. En redescendant, l’employé entre les deux ascenseurs me lance « alors, qu’une seule bière ? » puis un « et vous allez faire quoi maintenant ? », réponse : « je ne sais pas, juste marcher dans la rue, je suppose ».

C’est effectivement ce que je fais. La musique dans les oreilles, je me ballade dans le downtown de nuit. C’est magnifique. Je vais également faire un tour sur le toit du Walt Disney Concert Hall. Je ne savais pas que c’était possible. Je reconnais d’ailleurs un des lieux de tournage de « Her ». Finalement, après un moment, je rentre, satisfait de ma soirée. 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *