Nick's Blog

Cet article a été écrit le 20 mai 2019 à Los Angeles International Airport (LAX).

Le réveil nous tire de notre sommeil à 7h00. Le temps de prendre une douche et nous voilà parti dans le centre-ville pour rejoindre The Original Pantry Cafe, restaurant ouvert depuis 1924, qui n’a jamais fermé depuis. Il est aujourd’hui détenu par l’ancien maire de Los Angeles, Richard Riordan, et de nombreuses célébrités sont déjà venus se restaurer ici. Je lirai d’ailleurs plus tard dans la matinée que ce restaurant est souvent cité dans les romans de Michael Connelly (la série Harry Bosh) que j’apprécie beaucoup.

Le restaurant n’est pas tout à côté et nous devons marcher un certain temps pour le rejoindre. Nous croisons bon nombre de personnes qui se rendent au travail. Nous arrivons autour de 8h au restaurant, l’accueil n’est pas très chaleureux mais efficace. Nous sommes placés sur une table de quatre (comme souvent ici). Nous remarquons de nombreuses tables vides avec des assiettes encore bien garnies (quel gaspillage !). Nous commandons nos menus : pancakes, oeufs brouillés, pommes de terre sautées, saucisses (sous forme de steak) pour Sarah, pancakes, oeufs brouillés, pommes de terre sautées, bacon et un café pour ma part. Trois assiettes chacun nous sont servies. Les quantités sont effectivement astronomiques. Mais qu’est-ce que c’est bon ! Je ne finirai pas mon dernier pancakes, Sarah ne finit ni le pancake ni les pommes de terre. Nous payons et repartons.

Nous rejoignons le City Hall à quelques minutes de là. Il est beau, il est grand, et nous devons passer des contrôles pour accéder à l’intérieur, ce que nous faisons. Je demande au gardien s’ils voient beaucoup de touristes et il me répond avec un large sourire « oh yeah! ». Un joli badge autocollant « visiteur » de la LAPD nous est remis et nous pouvons prendre un premier ascenseur qui nous emmène en 22ème étage. Dans l’ascenseur, un homme rentre avec quelqu’un d’autre, il s’arrête au 22ème et rentre sans frapper dans le bureau du responsable des budgets de LA, c’était peut-être lui. Au 22ème, nous prenons un autre ascenseur qui nous emmène au 26ème. Là, les portraits de tous les maires de Los Angeles sont affichés avec leurs dates de fonctions et ce qu’ils ont fait pour la ville. L’un d’eux attire notre attention, il s’agit de Tom Bradley, qui a été maire pendant 20 ans, qui s’est occupé de développer le commerce de LA avec l’extérieur des États-Unis et donc notre terminal porte son nom.

Nous accédons à la partie supérieure (27ème étage). Il s’agit d’une salle avec seulement un parloir et les drapeaux des États-Unis et de la Californie. Deux portes permettent d’accéder à l’extérieur. Nous y allons et pouvons admirer la vue sur tout LA. La terrasse fait le tour du bâtiment et des petits panneaux explicatifs mentionnent le nom des bâtiments que nous voyons. Parfait.

Nous repartons pour l’appartement. Voilà, nous avons déjà fait nos 10 000 pas pour la journée. Il nous reste maintenant à rendre la voiture à la compagnie de location (Avis) et à prendre une navette pour rejoindre notre terminal (B, Tom Bradley) à l’aéroport. Et l’attente peut commencer. Il est 13h34, j’écris ces lignes et j’attends notre vol qui sera à… 19h.

20052019-P5200018

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *