Nick's Blog

Cet article a été écrit le 11 mai 2019 à Yosemite, CA.

Ce matin, nous sommes réveillés aux alentours de 6h30 dans notre Motel 6. Le temps de checker l’itinéraire, prendre une douche et un café, et nous voilà partis !

Nous décidons d’aller prendre notre petit-déjeuner à Cambria, au sud de notre motel qui se trouve à San Simeon. En faisant le check-out du motel, nous discutons un peu avec l’employé dont la femme est française : ils ont vécu un an et demi à Paris avant de retourner vivre ici, en Californie. Il aimait bien Paris mais il nous explique qu’ici il fait toujours beau, que c’est calme et qu’il fait bon vivre.

Ne sachant pas vraiment quoi trouver pour petit-déjeuner, nous tombons sur un petit un village bien sympa avec de superbes maisons mais surtout le « Redwood Café », un café qui semble très américain. Nous entrons pour prendre notre petit-déjeuner. La carte est généreuse et les plats le semblent tout autant. Sarah choisi des « Eggs California » tandis que j’opte pour le « Cakes & Eggs » avec un café. L’assiette de Sarah est composée d’œufs pochés sur muffin anglais, avec une sauce hollandaise, de l’avocat, de l’ail et de la tomate, le tout accompagnée de pommes de terre paillasson. La mienne se compose de deux énormes pancakes, de sirop d’érable, deux tranches de bacon et deux œufs brouillés. C’est délicieux !!!

Le ventre bien plein, nous nous dirigeons ensuite vers Yosemite, en faisant un détour par une plage située au nord de Morro Bay où nous nous arrêtons, à la base seulement pour réaliser quelques clichés, puis finalement pour nous balader. Nous collectons quelques coquillages (dont on ignore toujours de ce dont il s’agit), faisons quelques centaines de mètres (ou kilomètres) le long de la plage, les pieds dans l’eau… puis, après une bonne heure, reprenons la route : direction Yosemite, par Fresno. Les paysages défilent sous nos yeux. Nous passons du climat océanique à un climat plus aride où sont présents de nombreux vignobles, puis roulons sur des routes presque désertiques.

Arrivés à Fresno vers 14h, nous nous arrêtons dans une zone remplie de fast foods. Nous n’avions pas nécessairement prévu de manger, mais la faim faisant une apparition chez l’un d’entre nous (je ne dirai pas qui…), nous choisissons de déjeuner rapidement à In N Out, chaîne de fast food originaire de Californie et seulement présente dans l’Ouest des États-Unis existant depuis les années 40. Nous sommes agréablement surpris : par le décor typique des années 60 (et les frites) pour ma part, par la qualité des produits pour Sarah. Nous ne mangerons pas là tous les jours mais c’est vraiment sympa. Nous sommes également surpris que les boissons en libre-service ne comprennent pas d’eau minérale, seulement des sodas… Il est 14h30 et il y a toujours foule au Drive !

Nous reprenons la route, faisons le plein d’essence cette fois-ci et repartons. Passé la charmante ville de Merced (typiquement américaine avec villages résidentiels surveillés), nous prenons la 59 et faisons une halte photos à Snelling, tout petit village rempli de motards tout droit sortie de l’Amérique profonde des années 60. Sur les routes de La Grange Road et Yosemite Blvd, nous nous arrêtons de temps en temps pour prendre en photo des champs immenses avec quelques vaches seulement par endroit. C’est la route 132 qui nous emmène jusqu’à Coulterville où il est conseillé de prendre quelques réserves de nourriture pour passer la nuit dans notre « hôtel ». Hélas, ce village n’est composé que d’un bureau de poste, d’un saloon, d’une école et d’une supérette qui ne propose vraiment pas grand-chose, si ce n’est des sandwiches surgelés et des chips. Après quelques clichés et la rencontre d’un Portugais installé ici (et qui possède aussi une maison à Buenos Aires qu’il tente de nous louer ;)), nous reprenons la route avant de trouver, près de notre logement, une autre supérette, un peu (vraiment qu’un peu) plus garnie. Nous achetons de quoi nous faire des sandwiches (pas d’autre choix), et filons jusqu’au lieu où nous passerons la nuit.

Il est à peine 18h et nous voilà enfin arrivés, après plus de quatre heures de route que l’on n’a pas senti passer. Notre réservation comprend une petite maisonnette, celle-ci incluant un lit, une table de nuit, deux chaises, une desserte, un frigo et une poubelle, rien de plus. C’est simple, c’est efficace. Un WC de chantier (très propre et très bien entretenu ceci dit) est à notre disposition à l’extérieur. Les hôtes sont très aimables et avenants, comme la majorité des personnes que nous avons pu rencontrer aujourd’hui (que ce soit pour le check-out ce matin, pour prendre de l’essence, pour commander à l’In N Out, etc.).

Je prends un peu de temps pour rédiger cet article (malgré l’absence de signal Wi-Fi) et regarder les clichés pris aujourd’hui. Vers 19h30, nous allons nous faire des sandwiches dans les espaces communs de la résidence, puis retournons dans notre petite cabane pour nous coucher.

12052019-12052019-P5120235

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *