Nick's Blog

Cet article a été écrit le 13 mai 2019 à Three Rivers, CA.

La journée commence à 6h, comme d’habitude. Une douche à l’étage de notre AirBnB, le petit déjeuner sur une base de bagel, fromage Philadelphia et avocat, le tout accompagné d’une tasse à café, nous voilà prêt pour affronter la journée. Dans un premier temps, nous retournons au Yosemite National Park pour faire une dernière balade. 

Nous arrivons relativement tôt dans le parc et prenons une navette pour nous rendre dans la zone de Mariposa Grove des Sequoia géants. Notre balade de 1,2 mile (2 km) s’intitule « Grizzly Giant Loop Trail ». Elle nous fait passer par un sentier nous permettant de voir un certain nombre de Sequoia géants, et nous avons même la chance de voir des biches tout près de nous. Des panneaux nous expliquent de rester loin des Sequoias car il s’agit d’une zone restaurée où les différents organismes vivent ensemble (le séquoia, mais également les insectes et les petits animaux qui viennent s’y réfugier). On lit même le conte qui nous explique comment le tamia (« Chipmunk ») a reçu ses traits sur le dos.

Nous reprenons ensuite la navette, puis la voiture, pour nous rendre au Sequoia National Park. 224 kilomètres et un plein d’essence plus tard, nous voilà à l’entrée du parc. Nous venons de passer devant un lac artificiel (le lac Kaweah) créé par un barrage au milieu des terres arides, c’est de toute beauté. Nous réalisons trois balades : « Crescent Meadow Road » et « Moro Rock » et « General Chairman Tree Trail ». La première nous emmène voir de nombreux Sequoia géants dont le « Auto Log » (21 pieds de diamètre, tombé en 1917 et de nombreux véhicules ont roulé dessus) ; la seconde nous permet de monter en haut d’un rocher qui culmine à 2050 mètres d’altitude (avec une vue à 240 kilomètres à l’horizon sur une journée claire) ; enfin la troisième nous permet de voir le plus grosse espèce vivante de nos yeux : le Sequia géant « General Chairman » (84 mètres de hauteur, 31 mètres de diamètre au sol, 11 mètres de diamètre de tronc). 

Pour la petite anecdote, des touristes se sont mis à faire pas mal de bruit à un moment donné, près du circuit Crescent Meadow. Sarah me lance alors : « Ah, ces Américains… », j’écoute et lui répond « Ce sont des Français Sarah, des français ! ». 😉

Bref, encore une belle journée qui se termine dans une pizzeria américaine. Enfin, nous rejoignons notre AirBnB dans les hauteurs de Three Rivers, près du parc. Mike, notre hôte qui travaille en tant que Ranger au Sequoia National Park, est adorable. Il est espagnol et a été élevé ici, en Californie. Il possède une maison sublime dans les collines, dont il loue en AirBnB la partie supérieure qui comprend un salon, une verranda, une cuisine, une salle de bain et une chambre. L’étage est très moderne, mais allie subtilement le bois (murs, plafond, tables, meubles) avec des objets très modernes (TV, réfrigérateur, four, etc.) et quelques plantes bien choisies. Il a fait le choix de ne pas posséder de Wi-Fi. Nous allons donc nous reposer et écrire cet article (sur Word) pour ma part, regarder un livre de photos pour Sarah.

Aujourd’hui, nous avons parcourus 20 000 pas (16,8 km), 270 kilomètres en voiture et pris 301 photos.

Sequoia National Park

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *